QUELLE EST LA CAUSE PRINCIPALE DES MAUX ET DES MALADIES ? 2ieme Partie

Voici la suite de l’article précédent :

Il a été constaté au travers de différentes études que bon nombre d’inquiétudes proviennent du désœuvrement de notre esprit. Il est bien sûr important de posséder une palette émotionnelle dynamique, et il est nécessaire pour notre défense de nous fâcher ou d’avoir peur si quelqu’un nous agresse.

Mais en général, le stress est éveillé inutilement tout au long de la journée. Il s’accumule au cours du temps et finit par causer des problèmes.

Les stress les plus importants pour l’homme sont émotionnels…

 

Ce n’est pas l’événement mais plutôt notre interprétation de l’événement qui cause notre réaction émotionnelle

En donnant une perspective positive à nos vies et en interprétant différemment nos expériences, nous pouvons répondre

de manière bénéfique et non chaotique aux événements de notre vie. Chaque fois que vous vous êtes senti mal dans votre vie, votre stress en était la cause.

C’est la raison pour laquelle, dans notre culture, certaines personnes se tournent vers l’alcool, la cigarette ou les drogues pour changer ce qu’elles ressentent, et pour gérer le stress.

Comme le stress négatif continu peut engendrer des maladies, c’est un problème qu’il convient de résoudre.

S’agit-il donc juste d’éviter le stress?

Les effets du stress sur le bien-être et la performance humaine peuvent utilement être divisées en trois domaines :

  1. l’exposition au stress.
  2. le stress en tant que réaction.
  3. la capacité de résistance au stress.

 

La plupart des programmes qui se consacrent à la gestion du stress se concentrent sur une combinaison des deux premiers facteurs:

  1. Réduire l’exposition au stress.
  2. Développer une réaction plus efficace à son égard (relaxation, méditation, etc.).

 

Pourtant, des trois facteurs, la capacité de résistance au stress est la plus importante pour induire bien-être et succès à long terme.

 

« Ne souhaitez pas que cela soit plus facile souhaitez être plus fort. »

Jim ROHN

 

Notre capacité à opérer au summum de nos aptitudes dépend de notre capacité à gérer l’anxiété, et particulièrement les situations de grandes dépressions.

 

Comment développe-t-on sa capacité de résistance au stress ?

En augmentant progressivement notre exposition au stress tout en équilibrant nos efforts avec du « temps de récupération de qualité »

En augmentant progressivement notre exposition au stress tout en équilibrant nos efforts avec du « temps de récupération de qualité »

    Une augmentation de l’exposition au stress

+  Un temps de récupération de qualité

_______________________________

=   Une plus grande capacité de résistance.

Prenons un exemple concret :

Lorsque vous faites du sport, vous mettez délibérément votre corps sous pression. Pour maximiser l’efficacité de vos entraînements,

vous devez laisser à votre corps le temps de récupérer. Vos muscles y compris votre cœur, (en cas d’aérobic) gagnent en force chaque fois qu’ils sont mis sous pression, puis autorisés à se relâcher. Les coureurs de marathon et de triathlon utilisent l’entraînement à intervalles ?

En alternant les périodes d’activité intense, comme le sprint ou la course (exposition au stress) et les activités douces, comme la marche ou la roue libre (temps de récupération) ils développent systématiquement leur force et leur capacité de résistance à la pression.

A bientôt pour quelques solutions de gestion du stress

A vos claviers pour vos commentaires

Prenez bien soin de vous

 

 


2 comments for “QUELLE EST LA CAUSE PRINCIPALE DES MAUX ET DES MALADIES ? 2ieme Partie

  1. Delaporte Martine
    5 août 2012 at 23 h 32 min

    C’est pour gérer le stress et les symptômes associés que je pratique la réflexologie plantaire à St Sulpice et Cameyrac
    Nous sommes beaucoup plus performant dans notre travail et dans notre vie quand ce stress evacué permet de voir la vie d’une autre manière et de protéger notre santé
    Merci Hervé pour ces infos

    • 10 septembre 2012 at 16 h 55 min

      gestion du stress à ma façon :

      pour moi, bien gérer son stress c’est déjà bien se connaître, ou apprendre à se connaître, reconnaître les signaux
      lorsque j’ai un signal, je me connecte à ce signal, évalue son intensité, sur une échelle de 1 à 5
      de 1 à 3 : stress gérable je prends une pause, accueille mon stress, prends quelques respirations profondes, et réponds ou résous les sources du stress ( surtravail, dispute entre collègues…)
      de 4 à 5 : je ne gére plus rien et suis envahie par mes émotions (peur, colère….) je me met Hors circuit, je prend un recul TOTAL, car mes émotions sont telles que tout se que je ferai ne sera pas raisonné. j’attends, quelque fois le lendemain, puis élabore quand le pic de stress est retombé des stratégies

      effectivement, c’est pas simple, mais changer n’est la chose la plus simple dans mon chemin de vie, mais pas à pas , quelque fois minuscule pas , je bouge mes comportements, je me détache du mode réactif pour me rapprocher d’un mode plus pro actif…….

      à vos commentaires………. agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge